Bien voir

Près de 90 % des informations utiles à la conduite sont visuelles

Pour bien conduire un deux-roues motorisé, le regard est très important : il détermine votre trajectoire. Prenez l’habitude de regarder le plus loin et le plus large possible devant vous (sortie de virage, passage entre deux obstacles, etc.).

Pensez à faire contrôler votre vue et à nettoyer votre visière régulièrement.

Si vous avez une visière teintée, soyez encore plus vigilant : vérifiez qu’elle soit homologuée (marquage CE) ! Sinon, elle peut s’avérer dangereuse quand la luminosité se réduit (tunnels, parkings sous terrains, soir…). Attention aux visières "iridium" (effet miroir) ou très sombres : elles ne sont souvent pas homologuées pour un usage routier

Où regarder ?

D’une façon générale : regarder au loin

Votre champ visuel est de 180° : quand vous regardez droit devant et au loin, vous voyez également ce qui se passe proche de vous et sur les côtés. Plus vous regarderez loin devant vous, et plus vous pourrez tout voir en même temps, et donc être capable d’anticiper pour réagir en cas de danger.

Dans un virage :

Dans un virage, fixez l’endroit où vous voulez aller, et pas où vous êtes ni ce qui arrive en face ! Vous sortirez toujours mieux d’un virage en en fixant la sortie.

Regard virage à deux-roues motorisé

Les rétroviseurs

Le Code de la route ne vous oblige à avoir qu’un rétroviseur à gauche, mais il est recommandé d’en avoir un à droite également. S’ils sont pratiques, n’oubliez pas de contrôler directement en tournant la tête pour mieux apprécier la distance et la vitesse des usagers derrière vous, et vérifier les angles morts.

La visibilité de nuit

De nuit, vous pouvez être ébloui par les véhicules que vous croisez. Vous évaluez moins bien la vitesse à laquelle ils se rapprochent, et vous êtes beaucoup moins visible pour les autres usagers.

Comment rouler la nuit sans danger ?

  • Roulez le plus à droite possible.
  • Réglez l’inclinaison de votre phare avant de façon à bien voir à 30 mètres et un peu mieux à droite sur le bas-côté.
  • Ne fixez jamais du regard le véhicule que vous croisez, ça vous attirerait vers lui. Regardez le bord droit de votre route et ralentissez. Vous éviterez l’éblouissement et la perte de trajectoire.

Anticipez la réaction des autres

La file de voitures en stationnement

Si vous longez une file de voiture en stationnement, restez attentif à plusieurs indices d’un potentiel danger :

  • une personne se trouve à bord d’un véhicule ? Attention, une portière peut s’ouvrir
  • le pot d’échappement fume : la voiture peut sortir de son stationnement.
  • une ombre se profile derrière un véhicule : un piéton va peut-être traverser.

Un piéton masqué veut traverser

25 % des piétons accidentés étaient masqués avant de traverser

Piéton masqué

Mise en situation
Vous circulez dans une rue (hors intersection, embouteillages…). Un piéton est sur le point de traverser mais avant de descendre sur la route, il est complètement masqué par un véhicule en stationnement, à l’arrêt ou en train de manœuvrer, un arbre ou un panneau publicitaire. Le piéton ne voit pas que vous approchez et commence à traverser. Vous ne le voyez pas à temps. Vous freinez mais c’est trop tard, c’est l’accident !

Notre solution
Ne roulez pas trop proche des véhicules stationnés : déportez-vous un peu sur la gauche pour avoir une vision plus large.
Dans le doute, ralentissez toujours à l’approche d’un passage piétons et/ou en longeant une file de véhicules.
Si un véhicule s’arrête devant ou à côté de vous, c’est qu’il laisse sans doute passer quelqu’un d’autre. Ne forcez pas le passage.

Le "tourne à droite" vélo

Le tourne à droite vélo

Si une de ces signalisations est présente, un cycliste a le droit de tourner à droite au feu rouge.
A l’approche d’une intersection, attention aux cyclistes qui peuvent tourner à droite malgré le feu au rouge pour les autres véhicules : adaptez votre vitesse en conséquence.